Pourquoi j’ai quitté la Fédération Tricolore de Toronto

Devant la quantité de demandes d’explications reçues ces derniers jours il n’est que juste d’exprimer les faits qui m’ont porté à présenter ma démission de la Fédération Tricolore de Toronto, organisation où je me suis impiqué depuis son lancement. Mais avant cela, un peu de contexte:

Ma mission au sein de l’association était “Directeur du Comité Bastille Day”. Concrètement ceci impliquait d’assumer le leadership de l’organisation logistique du 14 juillet. Pour remplir cette mission, je n’ai ni ménagé les efforts, ni le temps, allant jusqu’à poser plusieurs jours de congés personnels, au profit de l’événement.

Il se trouve que parmi mes quelques activités, je fais aussi partie d’un certain parti politique. Par ailleurs, le 14 juillet dernier, était présent l’un des Sénateurs des français de l’étranger du même bord politique que le mien.

En relatant la célébration du 14 juillet ainsi que la visite de notre Sénateur à Toronto dans une infolettre aux adhérents des Républicains, j’ai écrit la phrase suivante: “L’événement, dont j’étais l’un des principaux organisateurs, fut une belle opportunité pour tisser de nouvelles rencontres, accroître la visibilité des différents acteurs français locaux, et renforcer les liens unissant notre petite communauté.” Phrase que j’assume entièrement, et pour laquelle on a fait un cinéma, digne d’un tribunal d’inquisition.

Alors pourquoi avoir démissioné?

D’une part parce que mon intégrité a été remise en cause de manière grave, dans mon dos, par des jugements gratuits de la part de deux membres du Conseil d’Administration de la Fédération Tricolore: des petits compliments tel que “me faire mousser”, “être malhonnête”, de “mépris de l’organisation”, et de comportement allant “bien au delà de la maladresse”. Tout ceci bien entendu sans avoir pris ni le temps, ni le soin de prendre leur téléphone pour communiquer avec moi, comme le Président avait au moins eu le mérite de le faire lorsque je l’ai appelé.

Je tiens à saluer au passage la démission de Madame Taccon qui occupait le poste de trésorière et qui, comme moi, a été choquée des propos à mon sujet, ce qui l’a conduit à présenter sa démission pour manifester son désaccord.

D’autre part au travers de cette démission, et ceci en est sans doutes le motif principal, je souhaite dénoncer la vraie récupération politique de cette affaire, d’abord initiée par le responsable de la communication d’un parti politique français local (qui justement fait lui aussi partie du Conseil d’Administration de la Fédération Tricolore), et ensuite reprise par deux élus locaux, qui ont cru bon d’étendre leur petit jeu politique dans le milieu associatif, là où la politique n’a absolument pas sa place. Leur action a été irresponsable et indigne de leur position.

Ces mêmes élus s’étaient pourtant précipités pour monter sur l’estrade et se faire prendre en photo le 14 juillet dernier en se pavanant en compagnie des membres de la Fédération Tricolore organisateurs du Bastille Day pour recevoir les applaudissements des personnes présentes, sans avoir mis la main à la pâte ni levé le petit doigt pour soutenir le travail de préparation du 14 juillet. Ce sont ces élus qui par leur action irresponsable, peuvent se féliciter d’avoir endommagés fortement une association de bénévoles engagés.

Je tiens à exprimer tous mes remerciements à notre armée de bénévoles sans qui le 14 juillet n’aurait pas été un succès, de manière encore plus particulière un grand merci aux membres de mon ancien comité: des personnes extraordinaires investies pour les bonnes raisons avec le coeur à la bonne place: Aude, Adra, Margaux, Charlotte, Karine, Lise, Marin et Florian.

La vie continue, trop brève pour avoir du temps à perdre pour des choses comme cela. Mon implication avec notre communauté locale continuera par d’autres chemins.

La liberté d’action et le respect des autres sont profondément encrés en moi et constituent ma marque de fabrique dans mon engagement citoyen. Une marque de fabrique que déjà le célèbre Alain avait merveilleusement réussi à formuler:

Résistance et Obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance il assure la liberté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s